Projection et dĂ©bat autour de l’adoption en Roumanie

Projection / débat

affiche-angers-AFOR

Le programme EnJeu[x] et le Centre ligĂ©rien d’études roumaines (CLER) organisent une confĂ©rence-dĂ©bat consacrĂ©e Ă  l’adoption en Roumanie sous le rĂ©gime de Ceausescu autour du film L’enfant du diable, d’Ursula Wernly Fergui (Kanari Films, 2014).

 

Le programme enjeu[x]

 

EnJeu[x] est le nom donnĂ© Ă  un programme de recherche unique concernant l’enfance et la jeunesse portĂ© par l’UniversitĂ© d’Angers et financĂ© par la rĂ©gion du Pays de la Loire et agrĂ©Ă© par la MSH Ange-GuĂ©pin. Il fĂ©dĂšre un large consortium et a pour ambition de se positionner comme un rĂ©seau de recherche reconnu, au niveau national et international, sur ces thĂ©matiques porteuses d’enjeux sociĂ©taux forts pour l’avenir. La direction du programme est assurĂ©e par Yves DenĂ©chĂšre (UniversitĂ© d’Angers et qui est est notamment connu pour avoir rĂ©diger un des premiers ouvrages d’histoire de l’adoption ), et par trois co-directeurs/directrices: Claudine Combier (UniversitĂ© d’Angers), Philippe Guimard (UniversitĂ© de Nantes) et Patricia Lojkine (UniversitĂ© du Maine).

Le consortium regroupe un trĂšs large Ă©ventail d’acteurs de la recherche allant du monde socio-Ă©conomique aux laboratoires de lettres, langues, sciences humaines et sociales des Pays de la Loire travaillant sur les thĂ©matiques de l’enfance et de la jeunesse.

L’ambition de ce regroupement de chercheurs est de se positionner comme un rĂ©seau de recherche reconnu sur les thĂ©matiques de l’enfance et de la jeunesse, en lien avec une offre de formation visible, structurĂ©e et rĂ©pondant aux attentes des partenaires socio-Ă©conomiques de la filiĂšre.

Les cinq thématiques identifiées sont le :

  • DĂ©veloppement, Éducation, Apprentissage
  • Filiations, Familles
  • Cultures, Imaginaires, MĂ©diation
  • Droits, CitoyennetĂ©
  • Enjeux de SantĂ© publique.

Ces axes concentrent des questions scientifiques novatrices au croisement de champs complĂ©mentaires. Notamment, HĂ©lĂšne Moon-Hee LAFFITTE, doctorante au CERHIO (UMR CNRS 6258) sous la direction d’Yves DenĂ©chĂšre, effectue un travail de thĂšse sur le sujet « Expressions et organisation des personnes adoptĂ©es d’origine Ă©trangĂšre en France« .

 

La diffusion des rĂ©sultats scientifiques est destinĂ©e Ă  un public large de professionnels, de collectivitĂ©s territoriales, d’entreprises, d’associations et de citoyens.

 

pour plus d’informations

BrĂšve prĂ©sentation de l’ouvrage de Yves DenĂ©chĂšre : Des enfants venus de loin. Histoire de l’adoption internationale en France, Paris, Armand Colin, 2011.

 

Le Centre ligĂ©rien d’études roumaines (CLER)

 

Le CLER (Centre LigĂ©rien d’Études Roumaines) est un centre de recherche de l’UniversitĂ© d’Angers, qui rĂ©unit des chercheurs, toutes disciplines confondues, qui travaillent sur ou en lien avec la Roumanie.

Le but du carnet est d’informer tous les chercheurs du CLER, les membres de l’association des amis du CLER et tous les intĂ©ressĂ©s potentiels sur l’actualitĂ© de la recherche scientifique sur la Roumanie. Les chercheurs pourront y dĂ©poser leurs derniers articles, derniĂšres infos, une veille sur l’actualitĂ© scientifique concernant la Roumanie sera assurĂ©e.

 

Ses objectifs :

 

1) Recherche et coordination

  • Entre enseignants chercheurs qui travaillent ou qui souhaitent travailler sur et/ou avec la Roumanie
  • Inciter les travaux interdisciplinaires
  • Valoriser, partager et renforcer la connaissance de la Roumanie

 

2) Appui aux programmes

  • Conseiller, mettre en relation, informer sur les programmes de recherche et pĂ©dagogiques  qui peuvent faciliter les relations avec la Roumanie
  • Rechercher et orienter vers des partenaires en Roumanie

 

3) Promotion et partenariats

  • Travaux, Ă©tudes, confĂ©rences, communications

  • Valoriser et construire la recherche sur la Roumanie avec des partenaires extĂ©rieurs (institutions, associations).

 

pour plus d’informations

 

Synopsis de L’enfant du diable

 

« Il m’arrive de penser que je suis l’enfant du diable. Quand j’ai vu leurs visages, j’étais en colĂšre. Ceausescu et sa femme Ă©taient l’incarnation du diable. Comment ont-ils pu rendre un pays aussi misĂ©rable ? » Marion.

DĂ©cembre 1989. Le rĂ©gime de Ceausescu s’effondre. Le monde dĂ©couvre, stupĂ©fait, l’étendue de la dictature. Parmi les images qui heurtent les consciences, les centaines de milliers d’enfants enfermĂ©s et maltraitĂ©s dans les orphelinats.

Marion est l’une de ces orphelines, une enfant du diable, comme elle le dit elle-mĂȘme, adoptĂ©e par un couple français Ă  l’ñge de 6 ans. A 38 ans, elle vient de mettre au monde son premier enfant; un moment clĂ© qui la renvoie Ă  sa propre histoire, elle qui fut abandonnĂ©e Ă  la naissance.
Avec la photographe Élisabeth Blanchet, qui depuis prĂšs de 20 ans consacre une partie de son travail aux orphelins de Ceausescu, Marion veut retourner sur les traces de son passĂ©. Nous la suivons dans sa quĂȘte, au cours d’un road-movie Ă  travers la Roumanie, 25 ans aprĂšs la chute du dictateur. La rĂ©alisatrice, Ursula Wernly Fergui aime se pencher sur des sujets de sociĂ©tĂ© et leur dimension historique :  « Mieux comprendre le prĂ©sent en regardant le passĂ©. ». Ce documentaire profond est le rĂ©sultat de la rencontre de ces trois femmes.

 

ÉvĂ©nement

 

le mardi 19 janvier
17h00 – 19h30
UniversitĂ© d’Angers
Amphithéùtre de la Maison de la Recherche Germaine Tillion
Entrée libre et gratuite

 

Programme :

  • Introduction: prĂ©sentations du CLER et d’EnJeu[x] Enfance et jeunesse
  • Rappels historiques et prĂ©sentation du film
  • Projection du film (52 minutes)
  • Échanges avec Marion Roy-Dagen et Laura Giraud, respectivement prĂ©sidente et secrĂ©taire de l’ Association Française Orphelins de Roumanie, Ursula Wernly Fergui, rĂ©alisatrice, et Elisabeth Blanchet, photographe.
. . . N ' hésitez pas à partager ! Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Pin on Pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *