“Sur les chemins de la bohème”

C’est en juin 1991 que j’arrive dans la campagne du Sud-Ouest. AdoptĂ© par un couple de trentenaire disposant d’une situation plus que confortable, il Ă©tait Ă©vident que j’avais toutes les cartes en mains pour rĂ©ussir… J’Ă©tais chanceux me disaient-on ! Je n’ai jamais compris en quoi avoir Ă©tĂ© abandonnĂ© Ă©tait une chance. Ce sentiment de[…]

“Je comprends ceux qui veulent retrouver leurs racines …..” TĂ©moignage de CĂ©line adoptĂ©e Ă  3 ans

J’ai dĂ©cidĂ© de faire partager mon histoire, cela peut ĂŞtre thĂ©rapeutique Ă  la fois et je me sens prĂŞte Ă  expliquer un bout de ma vie. Cela m’a demandĂ© un temps de rĂ©flexion avant de me lancer dans ce tĂ©moignage car il y a peu de temps de cela encore il m’Ă©tait très difficile de[…]

« Avant d’aimer mon prochain, il faut d’abord s’aimer soi-mĂŞme »

Je m’appelle Liliana Popa, je suis d’origine roumaine, je suis nĂ©e le 17 Novembre 1992 dans un petit village nommĂ© Vaslui, 2 ans après la mort de Nicolae Ceausescu, . Ne pouvant pas me garder, ma mère dĂ©cida de me placer dans un orphelinat. J’y ai vĂ©cu ainsi 4 ans, dans 2 orphelinats : de[…]

TĂ©moignage d’une mère biologique

“ Ma vie a Ă©tĂ© compliquĂ©e quand je suis tombĂ©e enceinte, je finissais l’école ». Je me suis donc rendue Ă  l’orphelinat qui accueillait les enfants jusqu’à 7 ans, âge oĂą ils rentre à l’école. En la dĂ©posant Ă  l’orphelinat, je pensais rĂ©cupĂ©rer mon enfant une fois avoir trouvĂ© un travail. Jusqu’à ses 3 ans on me[…]

Justine vs Paula

Aujourd’hui, l’Ă©criture est sĂ»rement pour moi le meilleur moyen de partager ce que j’ai sur le cĹ“ur… Justine âgĂ©e de 6 mois © Justine   En ce qui concerne mes origines, je sais qu’à ma naissance, ma mère me dĂ©posa dans une « casa de copii », une maison d’enfants (qu’on assimile Ă  un orphelinat), mais elle[…]

Rom, et alors ?

              Bonjour,   Je vous Ă©cris ce petit message concernant tous les enfants adoptĂ©s comme moi et d’origine ROM. Oui, j’ai bien dit ROM, je ne veux donner de leçon Ă  personne ni ĂŞtre prĂ©tentieux, je veux vous aider en vous faisant comprendre qu’il faut arrĂŞter de se sentir[…]

Lydia

FĂŞte des 555 ans de Bucarest, 2014.   Je m’appelle Lydia, je suis officiellement nĂ©e le 25 juillet 1984 Ă  Bucarest ; mais je ne saurai rĂ©ellement dire quand, ni oĂą, car, d’après ce que m’ont racontĂ© mes parents ainsi que ceux qui s’occupaient de moi Ă  l’époque, des gens m’ont trouvĂ©e le 04 aoĂ»t[…]

Lettre Ă  mes parents

  Bonjour maman et papa, J’ai vraiment de la chance de vous avoir comme parents, et je ne l’ai jamais dit. Le jour oĂą je vous ai croisĂ© dans ces couloirs de Bucarest a Ă©tĂ© une bĂ©nĂ©diction sur moi !!! Vous m’avez apportĂ© tout ce dont un enfant peut souhaiter et rĂŞver ! Bucarest, Mars[…]

Rare: Letter from a mother who has just given the child for adoption

– 1990, archives Ashley M.Jacobs – A joined picture to the letter It is extremely rare that a « mother forgotten » (birth mother) leaves a farewell letter to her baby. The document published here thanks to Ashley Jacobs and Ilona, her biological mom. This document has a historical value that exceeds the intimate lives of these[…]

Rarissime : Lettre d’une mère Ă  l’enfant qu’elle vient de donner Ă  l’adoption

– 1990, archives Ashley M.Jacobs – Une des Photos qui accompagnait la lettre Il est extrĂŞmement rare qu’une « mère de l’oublie » laisse une lettre d’adieu Ă  son  bĂ©bĂ©. Le document que nous publions ici avec l’aimable autorisation d’Ashley Jacobs et d’Ilona  sa maman biologique Ă  une valeur historique qui dĂ©passe la vie intime de ces[…]